Mairie de Fabas
1, Place Pierre Tajan
82170 Fabas
Tél : 05 63 67 30 57
Nous contacter

Accueil /Notre village / Un peu d'histoire


Un peu d'histoire

Le nom de notre village tire son origine du mot « FAVARS », devenu au fil du temps FABAS, et qui signifie fève, légume très prisé au Moyen âge (XII° siècle). Ce nom a été choisi par une famille féodale à cette époque là.

Les armoiries de Fabas signifient :  « tranché émanché de gueules et d’argent ». Ces armoiries ont été créées à la demande du Roi Louis XIV (vers 1696) par son grand généalogiste Charles d’Hozier (1640-1732).

Fabas a longtemps été connu pour son église Saint Barthélémy située au niveau de l’actuel cimetière.
Le XVII° siècle est surtout marqué par les guerres de religions, les guerres aux frontières, la misère et les intempéries.
Les guerres de religions n’épargnent pas le seigneur de Fabas qui est tué en 1628.
Pendant la même période, l’Eglise de Saint Barthélémy est détruite. Ce n’est qu’en 1834 qu’elle sera reconstruite à son emplacement actuel au centre du bourg.

Cliquer pour agrandir

Le 5 vendémiaire de l’an IV (1794), les représentants de la commune de Fabas demandent un rattachement à la commune de Fronton. Cette requête est refusée.
En 1808, le département du Tarn et Garonne est créé et Fabas reste rattaché à l’arrondissement de Castelsarrasin et au canton de Grisolles.
Dès le XIX° siècle la fluctuation de la population dans le canton est notable, même si Fabas, Dieupentale et Labastide St.Pierre résistent. Ainsi, de 1876 à 1896 se produit une baisse de la population dans le canton, il en est de même au début du XX° siècle (baisse de 12% de la population de Fabas), puis pendant l’entre-deux guerres, la population s'accroît grâce à une forte immigration (+35%).

Cliquer pour agrandir

Par la suite, la stabilisation est notée, et la vie reprend son cours à Fabas, où échanges, fêtes et convivialité sont bien installés.
Les fêtes religieuses sont les catalyseurs du système.
Le patois, servant de langue de base dans la vie quotidienne est remplacé par le Français obligatoire pour tous.
Au niveau économique, Fabas est et restera terre agricole, où vignes, vergers, céréales et potagers font le bonheur de tous.